language
keyboard_arrow_up
language

C’est ici que se trouvent la plupart des paramètres de configuration. Bien que nombreux, ils sont pré-configurés par défaut.

La page est accessible par Administration → Configuration.

Général

Dans cet onglet on retrouve des informations générales sur Jeedom :

  • Nom de votre Jeedom : Permet d’identifier votre Jeedom, notamment dans le market. Il peut être réutilisé dans les scénarios ou permettre d’identifier une sauvegarde.

  • Système : Type de matériel sur lequel est installé le système où votre Jeedom tourne.

  • Clef d’installation : Clef matérielle de votre Jeedom sur le market. Si votre Jeedom n’apparaît pas dans la liste de vos Jeedom sur le market, il est conseillé de cliquer sur le bouton Remise à zéro.

  • Langue : Langue utilisée dans votre Jeedom.

  • Générer les traductions : Permet de générer les traductions, attention, cela peut ralentir votre système. Option surtout utile pour les développeurs.

  • Durée de vie des sessions (heure) : durée de vie des sessions PHP, il est déconseillé de toucher à ce paramètre.

  • Date et heure : Choix de votre fuseau horaire. Vous pouvez cliquer sur Forcer la synchronisation de l’heure pour rétablir une mauvaise heure affichée en haut à droite.

  • Serveur de temps optionnel : Indique quel serveur de temps doit être utilisé si vous cliquez sur Forcer la synchronisation de l’heure. (à réserver aux experts)

  • Ignorer la vérification de l’heure : indique à Jeedom de ne pas vérifier si l’heure est cohérente entre lui-même et le système sur lequel il tourne. Peut être utile, par exemple, si vous ne connectez pas Jeedom à Internet et qu’il n’a pas de pile RTC sur le matériel utilisé.

API

Vous trouvez ici la liste des différentes clés API disponibles dans votre Jeedom. De base, le core a deux clés API :

  • une générale : autant que possible, il faut éviter de l’utiliser,

  • et une autre pour les professionnels : utilisée pour la gestion de parc. Elle peut être vide.

  • Puis, vous trouverez une clé API par plugin en ayant besoin.

Pour chaque clé API de plugin, ainsi que pour les APIs HTTP, JsonRPC et TTS, vous pouvez définir leur portée :

  • Désactivée : la clé API ne peut être utilisée,

  • IP blanche : seule une liste d’IPs est autorisée (voir Administration→Configuration→Réseaux),

  • Localhost : seules les requêtes venant du système sur lequel est installé Jeedom sont autorisées,

  • Activé : aucune restriction, n’importe quel système ayant accès à votre Jeedom pourra accéder à cette API.

>_OS/DB

Deux parties réservées aux experts sont présentes dans cet onglet.

Important

ATTENTION : Si vous modifiez Jeedom avec l’une de ces deux solutions, le support peut refuser de vous aider.

  • >_Système : Permet d’accéder à une interface d’administration système. C’est une sorte de console shell dans laquelle vous pouvez lancer les commandes les plus utiles, notamment pour obtenir des informations sur le système.

  • Base de données : Permet d’accéder à la base de données de Jeedom. Vous pouvez alors lancer des commandes dans le champs du haut. Deux paramètres s’affichent, en dessous, pour information :

    • Utilisateur : Nom de l’utilisateur utilisé par Jeedom dans la base de données,

    • Mot de passe : mot de passe d’accès à la base de données utilisée par Jeedom.

Sécurité

LDAP

  • Activer l’authentification LDAP : active l’authentification à travers un AD (LDAP)

  • Hôte : serveur hébergeant l’AD

  • Domaine : domaine de votre AD

  • Base DN : base DN de votre AD

  • Nom d’utilisateur : nom d’utilisateur pour que Jeedom se connecte à l’AD

  • Mot de passe : mot de passe pour que Jeedom se connecte à l’AD

  • Champs recherche utilisateur : champs de recherche du login utilisateur. En général uid pour LDAP, samaccountname pour Windows AD

  • Filtre (optionnel) : filtre sur l’AD (pour la gestion des groupes par exemple)

  • Autoriser REMOTE_USER : Active le REMOTE_USER (utilisé en SSO par exemple)

Connexion

  • Nombre d’échecs tolérés : définit le nombre de tentatives successives autorisées avant de bannir l’IP

  • Temps maximum entre les échecs (en secondes) : temps maximum pour que 2 tentatives soient considérées comme successives

  • Durée du bannissement (en secondes), -1 pour infini : temps de bannissement de l’IP

  • IP “blanche” : liste des IP qui ne peuvent jamais être bannies

  • Supprimer les IPs bannies : Permet de vider la liste des IP actuellement bannies

La liste des IP bannies se trouve au bas de cette page. Vous y trouverez l’IP, la date de bannissement et la date de fin de bannissement programmée.

Réseaux

Il faut absolument configurer correctement cette partie importante de Jeedom, sinon beaucoup de plugins risqueraient de ne pas fonctionner. Il est possible d’accéder à Jeedom de deux manières différentes : L’accès interne (depuis le même réseau local que Jeedom) et l’accès externe (depuis un autre réseau notamment depuis Internet).

Important

Cette partie est juste là pour expliquer à Jeedom son environnement : une modification du port ou de l’IP dans cet onglet ne changera pas le port ou l’IP de Jeedom réellement. Pour cela il faut se connecter en SSH et éditer le fichier /etc/network/interfaces pour l’IP et les fichiers etc/apache2/sites-available/default et etc/apache2/sites-available/default_ssl (pour le HTTPS).Cependant, en cas de mauvaise manipulation de votre Jeedom, l’équipe Jeedom ne pourra être tenue pour responsable et pourra refuser toute demande de support.

  • Accès interne : informations pour joindre Jeedom à partir d’un équipement du même réseau que Jeedom (LAN)

    • OK/NOK : indique si la configuration réseau interne est correcte

    • Protocole : le protocole à utiliser, souvent HTTP

    • Adresse URL ou IP : IP de Jeedom à renseigner

    • Port : le port de l’interface web de Jeedom, en général 80. Attention changer le port ici ne change pas le port réel de Jeedom qui restera le même

    • Complément : le fragment d’URL complémentaire (exemple
      /jeedom) pour accéder à Jeedom.
  • Accès externe : informations pour joindre Jeedom de l’extérieur du réseau local. À ne remplir que si vous n’utilisez pas le DNS Jeedom

    • OK/NOK : indique si la configuration réseau externe est correcte

    • Protocole : protocole utilisé pour l’accès extérieur

    • Adresse URL ou IP : IP externe, si elle est fixe. Sinon, donnez l’URL pointant sur l’adresse IP externe de votre réseau.

    • Complément : le fragment d’URL complémentaire (exemple
      /jeedom) pour accéder à Jeedom.

Tip

Si vous êtes en HTTPS le port est le 443 (par défaut) et en HTTP le port est le 80 (par défaut). Pour utiliser HTTPS depuis l’extérieur, un plugin letsencrypt est maintenant disponible sur le market.

Tip

Pour savoir si vous avez besoin de définir une valeur dans le champs complément, regardez, quand vous vous connectez à Jeedom dans votre navigateur Internet, si vous devez ajouter /jeedom (ou autre chose) après l’IP.

  • Gestion avancée : Cette partie peut ne pas apparaitre, en fonction de la compatibilité avec votre matériel. Vous y trouverez la liste de vos interfaces réseaux. Vous pourrez indiquer à Jeedom de ne pas monitorer le réseau en cliquant sur désactiver la gestion du réseau par Jeedom (à cocher si Jeedom n’est connecté à aucun réseau). Vous pouvez aussi y préciser la plage d’ip local sous la forme 192.168.1.* (à n’utiliser que dans des installations de type docker)

  • Proxy market : permet un accès distant à votre Jeedom sans avoir besoin d’un DNS, d’une IP fixe ou d’ouvrir les ports de votre box Internet

    • Utiliser les DNS Jeedom : active les DNS Jeedom (attention cela nécessite au moins un service pack)

    • Statut DNS : statut du DNS HTTP

    • Gestion : permet d’arrêter et relancer le service DNS

Important

Si vous n’arrivez pas à faire fonctionner le DNS Jeedom, regardez la configuration du pare-feu et du filtre parental de votre box Internet (sur livebox il faut par exemple le pare-feu en moyen).

Couleurs

La colorisation des widgets est effectuée en fonction de la catégorie à laquelle appartient l’équipement. Parmi les catégories on retrouve le chauffage, Sécurité, Energie, lumière, Automatisme, Multimedia, Autre…​

Pour chaque catégorie, on pourra différencier les couleurs de la version desktop et de la version mobile. On peut alors changer :

  • la couleur du fond des widgets,

  • la couleur de la commande lorsque le widget est de type graduel (par exemple les lumières, les volets, les températures).

En cliquant sur la couleur une fenêtre s’ouvre, permettant de choisir sa couleur. La croix à côté de la couleur permet de revenir au paramètre par défaut.

En haut de page, vous pouvez aussi configurer la transparence des widgets de manière globale (ce sera la valeur par défaut. Il est possible ensuite de modifier cette valeur widget par widget). Pour ne mettre aucune transparence, laissez 1.0 .

Tip

N’oubliez pas de sauvegarder après toute modification.

Commandes

De nombreuses commandes peuvent être historisées. Ainsi, dans Analyse→Historique, vous obtenez des graphiques représentant leur utilisation. Cet onglet permet de fixer des paramètres globaux à l’historisation des commandes.

Historique

  • Afficher les statistiques sur les widgets : Permet d’afficher les statistiques sur les widgets. Il faut que le widget soit compatible, ce qui est le cas pour la plupart. Il faut aussi que la commande soit de type numérique.

  • Période de calcul pour min, max, moyenne (en heures) : Période de calcul des statistiques (24h par défaut). Il n’est pas possible de mettre moins d’une heure.

  • Période de calcul pour la tendance (en heures) : Période de calcul des tendances (2h par défaut). Il n’est pas possible de mettre moins d’une heure.

  • Délai avant archivage (en heures) : Indique le délai avant que Jeedom n’archive une donnée (24h par défaut). C’est-à-dire que les données historisées doivent avoir plus de 24h pour être archivées (pour rappel, l’archivage va soit moyenner, soit prendre le maximum ou le minimum de la donnée sur une période qui correspond à la taille des paquets).

  • Archiver par paquet de (en heures) : Ce paramètre donne justement la taille des paquets (1h par défaut). Cela signifie par exemple que Jeedom va prendre des périodes de 1h, moyenner et stocker la nouvelle valeur calculée en supprimant les valeurs moyennées.

  • Seuil de calcul de tendance basse : Cette valeur indique la valeur à partir de laquelle Jeedom indique que la tendance est à la baisse. Il doit être négatif (par défaut -0.1).

  • Seuil de calcul de tendance haut : Même chose pour la hausse.

  • Période d’affichage des graphiques par défaut : Période qui est utilisée par défaut lorsque vous voulez afficher l’historique d’une commande. Plus la période est courte, plus Jeedom sera rapide pour afficher le graphique demandé.

Note

Le premier paramètre Afficher les statistiques sur les widgets est possible mais désactivé par défaut car il rallonge sensiblement le temps d’affichage du dashboard. Si vous activez cette option, par défaut, Jeedom se fonde sur les données des dernières 24h pour calculer ces statistiques. La méthode de calcul de tendance est fondée sur le calcul des moindres carrés (voir ici pour le détail).

Push

URL de push globale : permet de rajouter une URL à appeler en cas de mise à jour d’une commande. Vous pouvez utiliser les tags suivants : #value# pour la valeur de la commande, #cmd_name# pour le nom de la commande, #cmd_id# pour l’identifiant unique de la commande, #humanname# pour le nom complet de la commande (ex : #[Salle de bain][Hydrometrie][Humidité]#), #eq_name# pour le nom de l’équipement

Cache

Permet de surveiller et d’agir sur le cache de Jeedom :

  • Statistiques : Nombre d’objets actuellement en cache

  • Nettoyer le cache : Force la suppression des objets qui ne sont plus utiles. Jeedom le fait automatiquement toutes les nuits.

  • Vider toutes les données en cache : Vide complètement le cache. Attention cela peut faire perdre des données !

  • Temps de pause pour le long polling : Fréquence à laquelle Jeedom vérifie si il y a des événements en attente pour les clients (interface web, application mobile…​). Plus ce temps est court, plus l’interface se mettra à jour rapidement, en contre partie cela utilise plus de ressources et peut donc ralentir Jeedom.

Interactions

Cet onglet permet de fixer des paramètres globaux concernant les interactions que vous trouverez dans Outils→Interactions.

Tip

Pour activer le log des interactions, il faut aller dans l’onglet Administration→Configuration→Logs, puis cocher Debug dans la liste du bas. Attention : les logs seront alors très verbeux !

Général

Vous avez ici trois paramètres :

  • Sensibilité : il y a 4 niveaux de correspondance (La sensibilité va de 1 (correspond exactement) à 99)

    • pour 1 mot : le niveau de correspondance pour les interactions à un seul mot

    • 2 mots : le niveau de correspondance pour les interactions à deux mots

    • 3 mots : le niveau de correspondance pour les interactions à trois mots

      • de 3 mots : le niveau de correspondance pour les interactions à plus de trois mots
  • Ne pas répondre si l’interaction n’est pas comprise : par défaut Jeedom répond “je n’ai pas compris” si aucune interaction ne correspond. Il est possible de désactiver ce fonctionnement pour que Jeedom ne réponde rien. Cochez la case pour désactiver la réponse.

  • Regex général d’exclusion pour les interactions : permet de définir une regexp qui, si elle correspond à une interaction, supprimera automatiquement cette phrase de la génération (réservé aux experts). Pour plus d’informations voir les explications dans le chapitre Regexp d’exclusion de la documentation sur les interactions.

Interaction automatique, contextuelle & avertissement

  • Les interactions automatiques permettent à Jeedom de tenter de comprendre une demande d’interaction même si il n’y en a aucune de définie. Il va alors chercher un nom d’objet et/ou d’équipement et/ou de commande pour essayer de répondre au mieux.

  • Les interactions contextuelles vous permettent d’enchainer plusieurs demandes sans tout répéter, par exemple :

    • Jeedom gardant le contexte :

      • Vous : Combien fait-il dans la chambre ?

      • Jeedom : Température 25.2 °C

      • Vous : et dans le salon ?

      • Jeedom : Température 27.2 °C

    • Poser deux questions en une :

      • Vous : Combien fait-il dans la chambre et dans le salon ?

      • Jeedom : Température 23.6 °C, Température 27.2 °C

  • Les interactions de type Préviens-moi permettent de demander à Jeedom de vous prévenir si une commande dépasse/descend ou vaut une certaine valeur.

    • Vous : Préviens-moi si la température du salon dépasse 25°C ?

    • Jeedom : OK (Dès que la température du salon dépassera 25°C, Jeedom vous le dira, une seule fois)

Note

Par défaut Jeedom vous répondra par le même canal que celui que vous avez utilisé pour lui demander de vous prévenir. Si il n’en trouve pas, il utilisera alors la commande par défaut spécifiée dans cet onglet : Commande de retour par défaut.

Voici donc les différentes options disponibles :

  • Activer les interactions automatiques : Cochez pour activer les interactions automatiques.

  • Activer les réponses contextuelles : Cochez pour activer les interactions contextuelles.

  • Réponse contextuelle prioritaire si la phrase commence par : Si la phrase commence par le mot que vous renseignez ici, Jeedom va alors prioritiser une réponse contextuelle (vous pouvez mettre plusieurs mots en les séparant par des ; ).

  • Découper une interaction en 2 si elle contient : Même chose pour le découpage d’une interaction contenant plusieurs questions. Vous donnez ici les mots qui séparent les différentes questions.

  • Activer les interactions “Préviens-moi” : Cochez pour activer les interactions de type Préviens-moi.

  • Réponse de type “Préviens-moi” si la phrase commence par : Si la phrase commence par ce/ces mot(s) alors Jeedom cherchera à faire une interaction de type Préviens-moi (vous pouvez mettre plusieurs mots en les séparant par des ; ).

  • Commande de retour par défaut : Commande de retour par défaut pour une interaction de type Préviens-moi (utilisée, notamment, si vous avez programmé l’alerte par l’interface mobile)

  • Synonyme pour les objets : Liste des synonymes pour les objets (ex : rdc|rez de chaussé|sous sol|bas;sdb|salle de bain).

  • Synonyme pour les équipements : Liste des synonymes pour les équipements.

  • Synonyme pour les commandes : Liste des synonymes pour les commandes.

  • Synonyme pour les résumé : Liste des synonymes pour les résumés.

  • Synonyme commande slider maximum : Synonyme pour mettre une commande de type slider au maximum (ex ouvre pour ouvre le volet de la chambre ⇒ volet chambre à 100%).

  • Synonyme commande slider minimum : Synonyme pour mettre une commande de type slider au minimu (ex ferme pour fermer le volet de la chambre ⇒ volet chambre à 0%).

Couleurs

Cette partie permet de définir les couleurs que Jeedom associera aux mots rouge/bleu/noir…​ Pour ajouter une couleur :

  • Cliquez sur le bouton +, à droite,

  • Donnez un nom à votre couleur,

  • Choisissez la couleur associée en cliquant sur la case de droite.

Rapports

Permet de configurer la génération et la gestion des rapports

  • Délai d’attente après génération de la page (en ms) : Délai d’attente après chargement du rapport pour faire la “photo”, à changer si votre rapport est incomplet par exemple.

  • Nettoyer les rapports plus anciens de (jours) : Définit le nombre de jours avant de supprimer un rapport (les rapports prennent un peu de place donc attention à ne pas mettre trop de conservation).

Liens

Permet de configurer les graphiques de liens. Ces liens permettent de voir, sous forme d’un graphique, les relations entre les objets, les équipements, les objets, etc.

  • Profondeur pour les scénarios : Permet de définir, lors de l’affichage d’un graphique de liens d’un scénario, le nombre d’éléments maximum à afficher (plus il y a d’éléments plus le graphique sera lent à générer et plus il sera difficile à lire).

  • Profondeur pour les objets : Idem pour les objets.

  • Profondeur pour les équipements : Idem pour les équipements.

  • Profondeur pour les commandes : Idem pour les commandes.

  • Profondeur pour les variables : Idem pour les variables.

  • Paramètre de prerender : Permet d’agir sur la disposition du graphique.

  • Paramètre de render : Idem.

Résumés

Permet d’ajouter des résumés d’objets. Cette information est affichée tout en haut, à droite, dans la barre de menu Jeedom, ou à côté des objets :

  • Clef : Clé du résumé, à ne surtout pas toucher.

  • Nom : Nom du résumé.

  • Calcul : Méthode de calcul, peut être de type :

    • Somme : fait la somme des différentes valeurs,

    • Moyenne : fait la moyenne des valeurs,

    • Texte : affiche textuellement la valeur (surtout pour celles de type chaine de caractères).

  • Icone : Icône du résumé.

  • Unité : Unité du résumé.

  • Méthode de comptage : Si vous comptez une donnée binaire alors il faut mettre cette valeur à binaire, exemple si vous comptez le nombre de lampes allumées mais que vous avez juste la valeur du variateur (0 à 100), alors il faut mettre binaire, comme cela Jeedom considéra que si la valeur est supérieure à 1, alors la lampe est allumée.

  • Afficher si valeur égale 0 : Cochez cette case pour afficher la valeur, même quand elle vaut 0.

  • Lier à un virtuel : Lance la création de commandes virtuelles ayant pour valeur celles du résumé.

  • Supprimer le résumé : Le dernier bouton, tout à droite, permet de supprimer le résumé de la ligne.

Logs

Timeline

  • Nombre maximum d’évènements : Définit le nombre maximum à afficher dans la timeline.

  • Supprimer tous les évènements : Permet de vider la timeline de tous ses évènements enregistrés.

Messages

  • Ajouter un message à chaque erreur dans les logs : si un plugin ou Jeedom écrit un message d’erreur dans un log, Jeedom ajoute automatiquement un message dans le centre des messages (au moins vous êtes sûr de ne pas le manquer).

  • Action sur message : Permet de faire une action lors de l’ajout d’un message dans le centre de message. Vous avez 2 tags pour ces actions : - #message# : message en question - #plugin# : plugin qui a déclenché le message

Alertes

  • Ajouter un message à chaque Timeout : Ajoute un message dans le centre de message si un équipement tombe en timeout.

  • Commande sur Timeout : Commande de type message à utiliser si un équipement est en timeout.

  • Ajouter un message à chaque Batterie en Warning : Ajoute un message dans le centre de messages si un équipement a son niveau de batterie en warning.

  • Commande sur Batterie en Warning : Commande de type message à utiliser si un équipement à son niveau de batterie en warning.

  • Ajouter un message à chaque Batterie en Danger : Ajoute un message dans le centre de messages si un équipement à son niveau de batterie en danger.

  • Commande sur Batterie en Danger : Commande de type message à utiliser si un équipement à son niveau de batterie en danger.

  • Ajouter un message à chaque Warning : Ajoute un message dans le centre de messages si une commande passe en alerte warning.

  • Commande sur Warning : Commande de type message à utiliser si une commande passe en alerte warning.

  • Ajouter un message à chaque Danger : Ajoute un message dans le centre de messages si une commande passe en alerte danger.

  • Commande sur Danger : Commande de type message à utiliser si une commande passe en alerte danger.

Log

  • Moteur de log : Permet de changer le moteur de log pour, par exemple, les envoyer à un demon syslog(d).

  • Format des logs : Format de log à utiliser (Attention : ça n’affecte pas les logs des démons).

  • Nombre de lignes maximum dans un fichier de log : Définit le nombre maximum de lignes dans un fichier de log. Il est recommandé de ne pas toucher cette valeur, car une valeur trop grande pourrait remplir le système de fichiers et/ou rendre Jeedom incapable d’afficher le log.

  • Niveau de log par défaut : Quand vous sélectionnez “Défaut”, pour le niveau d’un log dans Jeedom, c’est celui-ci qui sera alors utilisé.

En dessous vous retrouvez un tableau permettant de gérer finement le niveau de log des éléments essentiels de Jeedom ainsi que celui des plugins.

Equipements

  • Nombre d’échecs avant désactivation de l’équipement : Nombre d’échecs de communication avec l’équipement avant désactivation de celui-ci (un message vous préviendra si cela arrive).

  • Seuils des piles : Permet de gérer les seuils d’alertes globaux sur les piles.

Mise à jour et fichiers

Mise à jour de Jeedom

  • Source de mise à jour : Choisissez la source de mise à jour du core de Jeedom.

  • Version du core : Version du core à récupérer.

  • Vérifier automatiquement s’il y a des mises à jour : Indique si il faut chercher automatiquement si il y a de nouvelles mises à jour (attention pour éviter de surcharger le market, l’heure de vérification peut changer).

Les dépôts

Les dépôts sont des espaces de stockage (et de service) pour pouvoir déplacer des sauvegardes, récupérer des plugins, récupérer le core de Jeedom, etc.

Fichier

Dépôt servant à activer l’envoi de plugins par des fichiers.

Github

Dépôt servant à relier Jeedom à Github.

  • Token : Token pour l’accès au dépôt privé.

  • Utilisateur ou organisation du dépôt pour le core Jeedom : Nom de l’utilisateur ou de l’organisation sur github pour le core.

  • Nom du dépôt pour le core Jeedom : Nom du dépôt pour le core.

  • Branche pour le core Jeedom : Branche du dépôt pour le core.

Market

Dépôt servant à relier Jeedom au market, il est vivement conseillé d’utiliser ce dépôt. Attention : toute demande de support pourra être refusée si vous utilisez un autre dépôt que celui-ci.

  • Adresse : Adresse du Market.

  • Nom d’utilisateur : Votre nom d’utilisateur sur le Market.

  • Mot de passe : Votre mot de passe du Market.

  • [Backup cloud] Nom : Nom de votre backup cloud (attention doit etre unique pour chaque Jeedom sous risque qu’il s’écrase entre eux)

  • [Backup cloud] Mot de passe : Mot de passe du backup cloud. IMPORTANT vous ne devez surtout pas le perdre, il n’y a aucun moyen de le recuperer. Sans celui-ci vous ne pourrez restorer votre Jeedom

  • [Backup cloud] Fréquence backup full : Fréquence du backup cloud full. Un backup full est plus long qu’un incrémentale (qui n’envoi que les difference). Il est recommandé d’en faire 1 par mois

Samba

Dépôt permettant d’envoyer automatiquement une sauvegarde de Jeedom sur un partage Samba (ex : NAS Synology).

  • [Backup] IP : IP du serveur Samba.

  • [Backup] Utilisateur : Nom d’utilisateur pour la connexion (les connexions anonymes ne sont pas possibles). Il faut forcément que l’utilisateur ait les droits en lecture ET en écriture sur le répertoire de destination.

  • [Backup] Mot de passe : Mot de passe de l’utilisateur.

  • [Backup] Partage : Chemin du partage (attention à bien s’arrêter au niveau du partage).

  • [Backup] Chemin : Chemin dans le partage (à mettre en relatif), celui-ci doit exister.

Note

Si le chemin d’accès à votre dossier de sauvegarde samba est : \\192.168.0.1\Sauvegardes\Domotique\Jeedom Alors IP = 192.168.0.1 , Partage = //192.168.0.1/Sauvegardes , Chemin = Domotique/Jeedom

Note

Lors de la validation du partage Samba, tel que décrit précédemment, une nouvelle forme de sauvegarde apparait dans la partie Administration→Sauvegardes de Jeedom. En l’activant, Jeedom procèdera à son envoi automatique lors de la prochaine sauvegarde. Un test est possible en effectuant une sauvegarde manuelle.

Important

Il vous faudra peut-être installer le package smbclient pour que le dépôt fonctionne.

Important

Le protocole Samba comporte plusieurs versions, la v1 est compromise niveau sécurité et sur certains NAS vous pouvez obliger le client à utiliser la v2 ou la v3 pour se connecter. Donc si vous avez une erreur protocol negotiation failed: NT_STATUS_INVAID_NETWORK_RESPONSE il y a de forte chance que coté NAS la restriction soit en place. Vous devez alors modifier sur l’OS de votre Jeedom le fichier /etc/samba/smb.conf et y ajouter ces deux lignes : client max protocol = SMB3 client min protocol = SMB2 Le smbclient coté Jeedom utilisera alors v2 où v3 et en mettant SMB3 aux 2 uniquement SMB3. A vous donc d’adapter en fonction des restrictions côté NAS ou autre serveur Samba

Important

Jeedom doit être le seul à écrire dans ce dossier et il doit être vide par défaut (c’est-à-dire qu’avant la configuration et l’envoi de la première sauvegarde, le dossier ne doit contenir aucun fichier ou dossier).

URL

  • URL core Jeedom

  • URL version core Jeedom